je suis seul dans cette solitude sombre
pris d'envie de destruction de mon être
tout semble m'abandonner me fuir loin
je suis reparti dans le domaine des ombres
ici où le spleen s'accouple avec le paraître
il est clair que plus rien n'apporte de soin
je veux renaître mais sans artifice perdide
être simplement tu comprends ça c'est tout
mais si peu pour des yeux d'incroyants
je te crois tu n'es pas un portrait placide
tu me vois vaquant cherchant une loi flou
dans les ombres d'un être renaissant