Toujours comme ça

c'est toujours comme ça et je ne sais pas pourquoi
comme un petit malaise qui bouge et tourne tout en bas
dans le tréfond de mon ventre qui luit dans le noir
il s'élance tout en criant pour me suivre comme un phare
un jet de lumière une essence qui conduit vers la nuit
je sais que j'y trouveraistout ce dont j'ai besoin dans la vie
pourtant mon coeur ne saurait me trahir jamais jamais
après tout ce qui m'arrive je ne saurais l'imaginer
ou bien l'envisager tel un rêve qui ne n'arrive pas à saisir
qui s'enfuit alors que je suis là pour pouvoir partir
mais où la possibilité de faire tout ça se présente à moi
je ne peux pas répondre à cette question qui saisit ma foi
qui danse tranquille sur le fil d'une vie encore trop courte
trop indécise qui s'inbibe du regard que ses yeux emportent
encore une fois je vais la tenter encore une dernière fois
bien que je sache déjà que cette envie ne pourra pas faire foi
je manie les mots tout seul ils me sont suffisant et ça
personne ne peut me l'enlever pas même les dieux d'autrefois
ni même l'étaut du regard qui se ressert sur l'être
les yeux de ses personnes qui opressent mon paraître
par ce rêve je me tiens éveillé suspendu à un espoir
que j'essaie d'oublier mais qui s'accroche dans mon coeur qui part
coeur qui part au loin
à la recherche d'un bien-être sûr
je veux que des fruits mûrs
la cueillette se passse bien
oubliant que je suis vivant
dans une vie de regrets du temps.
C'est toujours cdans cet ordre-là et je ne sais pas pourquoi
à la manière d'un malaise qui bouge sans arrêt tout en bas
toujours un peu trop grand
pour ce coeur blanc